Rendez-vous au cachot

Je faisais une sieste hivernale de deux heures quand mon radio-réveil s’alluma. Il est réglé sur Chante France ( je croyais que ça s’écrivait « Chants de France », jeux de mot avec l’agriculture), manière assez radicale pour se réveiller, je le conçois. Et le hasard ce soir-là , il est dix-sept heures, veut que je tombe sur le début de la chanson « Rendez-vous dans dix ans » de Bruel. Alors j’ai écouté attentivement les paroles, les yeux encore gonflés par le sommeil.
Et je peux vous dire que cette chanson est une des plus sinistres du répertoire français, au-dessus d’ « Avec le temps » de Léo, parce-que « Rendez-vous » est totalement dénuée de la poésie qui aurait pu camoufler la cruauté du thème. « T’as réussi, tu fais médecin », cette phrase est glaçante, je savais que ce genre de sentence existait et Bruel me le confirme.

Combien de suicides à imputer à cette chanson ? Bruel est-il conscient d’être un preneur d’âmes  ? J’avoue que cette chanson est construite redoutablement. A faire écouter dans les cachots.

Une Réponse to “Rendez-vous au cachot”

  1. Dans le même genre, la poignante chanson de Jacques Scélérat… pardon Séguéla : « si à 50 ans on a pas de Rolex, on a raté sa vie. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :